François Ozon - site officiel

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Festival et revue de presse

Dans la maison sera présenté au Festival Alliance Française en Australie. Ce Festival se déroulera à Sidney, Melbourne, Canberra, Brisbane, Adelaide et Perth, entre le 5 Mars et le 7 avril 2013.

> Plus d'informations sur le Festival

À lire, quelques articles suite à la sortie du film Dans la maison au Royaume-Uni :

> Interview vidéo de François Ozon sur The Upcoming et sur Premiere Scene.
> Une critique de Dans la maison par Philip French sur The Guardian
> Critique du film par Stefan Pape et interview de François Ozon sur The Fan Carpet
> Article de Alison Rowat (The Herald Scotland)
> 10 questions à François Ozon par Demetrios Matheou (The Arts Desk)
> Interview de François Ozon par Helen Earnshaw (Female First)
> Critique du film par Tim Robey sur The Telegraph
> Lire la critique d'Anthony Lane sur le site du New Yorker

 
Commentaires (1)
Vu de l'intérieur, c'est moins beau.
1Samedi, 31 Août 2013 22:41
Tina
Monsieur,

Je ne vous demande ni d'être au srass ni d'être abolitionniste mais au moins d'agir citoyen responsable, au sens de répondre de ses actes, de ses paroles.
Sortez enfin du divertir -au sens de détourner du savoir- et de revenez sur terre : la prostitution vue au prisme de la beauté, du sensuel et de la bourgeoisie un comble !
Ce n'est pas ça la réalité ou bien celle que l'on voudrait qu'elle soit.
C'est d'avantage le fantasme d'une société machiste et jeuniste, que vous avez mis en scène.
La question que je pose et que je pose à toute personne si c'était votre fille votre mère, votre frère? Est-ce que ce serait toujours aussi beau, fantastique, sensuel?
Pour ma part l'activité ne poserait pas de problème, si elle ne s'accompagnait pas de toutes les souffrances : physique, morales, sociales. Car souffrance il y a, il faut arrêter de se voiler la face.
La première de toute, c'est de ne pouvoir faire valoir sa reconnaissance sociale, face au mépris viscéral -comme vous nous sommes des êtres avant tout sociaux. Aussi peu d'entre nous pourrons avouer publiquement la profession et je ne leur souhaite pas dans la situation actuelle.
Dites-vous qu'il faut également supporter tout l'égocentrisme des clients, dont la situation de "pouvoir gris" leur donne tous les droits. Sans oublier cette tendance à croire qu'on prend du plaisir... C'est à cet égocentrisme là que vous vous adressez.

Faire semblant, mener une double vie, mentir à tout le monde, à soi et aux gens qu'on aime. Ce genre d'oeuvre me révolte parce qu'il détourne des questions fondamentales de la prostitution en France : la contradiction prostitutionnelle, née dans la société et perpétuée par "habitus". Cette question prend les contours d'une culpabilisation, jusque dans la chaire des prostituées, sans que jamais l'opprobre n'effleure les clients. Une fois revenu à la maison, il redeviennent le "pater familiae" ; c'est d'un côté vouloir en avoir en réserve, tout en interdisant toute reconnaissance, protection et respect.
Vous avez voulu faire fantasmer sur une adolescente, et là c'était quoi votre message? Elles sont belles, mineurs et en plus elles aiment ça?
Quant à la théorie du fantasme chez les femmes, je vous répondrai en effet Jean-Claude 59 ans, bedonnant, fourrant sa langue au goût de vieux, ça laisse rêveur...
Je ne demande pas d'être plainte, mais un minimum de "common decency" (décence) quand on a un tel statut.
Je constate que le sujet même chez les "artistes" les plus "officialisés", est traité de façon légère et camouflé sous l'excuse de l'art ; votre art me dégoûte.

Tina 26 ans prostituée.

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Sujet:
Commentaire:
Follow francois_ozon on Twitter
Frantz - Page Facebook
Frantz sur Facebook

OZON TV & VOD

Dans la maison : Dimanche 14 juin sur France 2 à 20h55.

Retrouvez les films de François Ozon en VOD sur:

Google Play
CanalPlay
Pluzz
TF1 Vision
Orange
SFR
Itunes
VirginMega
Vidéo Futur

ESPACE PRESSE