François Ozon - site officiel

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Jeune & Jolie : Press Review

Jeune & Jolie (French Reviews) :

"Un portrait de lycéenne perfide et complice" (Le Nouvel Obs)
"Adolescence, âge scandaleux" (Le Monde)
'Impairs et passes" (Libération)
"Sa vie à elle" (Blog Slate)

Interviews with François Ozon :

"Un fantasme n’est pas un passage à l’acte" (Libération)
Le plaisir de réaliser des films (France Culture)
Le regard de François Ozon sur l'adolescence (France Info)
François Ozon: ange ou démon? (L'Express)

Interview with Marine Vacth :

"Je ne me sens pas trop actrice" (L'Express)

 
Comments (2)
film "Jeune et Jolie"
1Saturday, 24 August 2013 16:10
christine werquin
Félicitations pour ce film que j'ai adoré : bien sûr il y a Marine Vacth, belle à tomber par terre, mais ce qui m'a le plus touchée dans ce film c'est la facilité qu'à Françoise Ozon de "comprendre" la psychologie féminine : non, contrairement aux critiques ci-dessus du Nouvel Obs ou du Monde, cette jeune fille n'est ni perfide ni complice, non l'adolescence n'est pas un âge scandaleux : le comportement de cette jeune fille est tout simplement sa façon à elle d'essayer de comprendre le mystère de la sexualité.... et de découvrir "qu'apprivoiser" ce mystère est le fil conducteur de toute vie .....
Je le sais, car j'ai été une jeune fille de 17 ans qui a ressenti et expérimenté (en partie) ce que François Ozon nous raconte avec un talent immense dans ce film (imagine magnifique aussi, et excellente Géraldine Pailhas)
Je pense que, dans le cinéma actuel, seul Woody Allen comprend aussi bien les femmes ..... même si cette "comparaison" vous fait rire, Monsieur Ozon !
Bravo !
Christine Werquin
critique du film sur le blog de Calisto http://calisto.over-blog.org/
2Monday, 09 September 2013 00:05
CALISTO
Léa (c’est son nom de code) esquisse un sourire frondeur.

De la transgression menant à l’âge adulte.

De l’expérience de soi, des autres et de l’Altérité.

Du vertige de l’inconnu et des risques qu’il comporte.

De l’argent facile et du décalage social qu’il engendre.

Du vide d’être.

Entre les névroses d’une mère qui refuse de voir sa fille grandir, l’ombre d’un père absent et les hommes qui tournoient autour de sa beauté froide et dévorante, Léa se jette et se projette dans les autres, à corps perdu.

Les soubassements de l’addiction sexuelle sourdent.

La réalité de la prostitution estudiantine et lycéenne est mise au jour avec nuance et vérité.

Sur fond de poétique rimbaldienne (« On n’est pas sérieux quand on a 17 ans »), le dernier film de François Ozon aborde le passage de l’adolescence à l’âge adulte selon un implacable discernement.

La jeune actrice Marina Vacht affiche une désinvolture troublante et subversive. François Ozon réussit avec brio ses dialogues et mise en scène. La beauté convulsive de Léa, héroïne du film présentée telle une femme-enfant surréaliste, fait de cette jeune fille devenue femme, une spectatrice de sa propre vie, mais aussi de celle des autres et de la société qui nous entoure.

Jeune et jolie, de François Ozon. Un film à voir.

Calisto
http://calisto.over-blog.org/

Add your comment

Your name:
Your email:
Subject:
Comment:
Follow francois_ozon on Twitter

The New Girlfriend on Facebook

The New Girlfriend on Facebook

Jeune & Jolie - Page Facebook
Young & Beautiful on Facebook

OZON VOD

Watch François Ozon movies on VOD :

Amazon
Google Play

PRESSROOM